Published: Mar, Mai 15, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Cinquante-deux Palestiniens tués par des tirs israéliens — Gaza

Cinquante-deux Palestiniens tués par des tirs israéliens — Gaza

Ce vaste mouvement de protestation vise également à dénoncer le blocus israélien imposé depuis plus de dix ans à l'enclave palestinienne, rapporte Le Monde.

L'armée israélienne aurait dénombré près de 35 000 manifestants en 12 lieux. Elle a pratiquement doublé ses effectifs combattants autour de l'enclave et en Cisjordanie occupée, où sont annoncés des rassemblements. Riyad Mansour, ambassadeur palestinien auprès de l'ONU a indiqué dans une déclaration relayée par les médias que "plus de 2.000 (Palestiniens) ont été blessés" dont au moins 900 par les tirs israéliens. Autant dire que c'est dans un climat tendu et sous haute surveillance que s'est déroulée la cérémonie d'inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérusalem.

Les diplomates s'installeront dans un bâtiment d'un quartier périphérique de la ville, qui abritait jusqu'ici le consulat général des États-Unis.

Lundi est en outre marqué par l'inauguration de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.

Dans l'après-midi, à Jérusalem, l'ambassade des Etats-Unis, qui se trouvait jusqu'ici à Tel Aviv, a été inaugurée.

Le bilan, provisoire, fait état de 37 morts et de 500 blessés.

More news: Rupture d'un barrage au Kenya : le bilan s'alourdit à 41 morts

La Suisse reconnaît l'Etat d'Israël dans les frontières prévalant à la veille de la Guerre des Six Jours.

La tension est de nouveau montée d'un cran dans la bande de Gaza où dix Palestiniens ont été abattus par des tirs israéliens le 14 mai, selon le ministère de la Santé local. Ils ont été ciblés par des tirs israéliens. "Les troupes de Tsahal réagissent avec des moyens de dispersion anti-émeute et des tirs et opèrent selon les procédures", a justifié l'armée israélienne, qui affirme ne tirer à balle réelle qu'en dernier recours, et a par ailleurs confirmé avoir mené des frappes aériennes contre cinq cibles du Hamas. Ils se mobilisent chaque vendredi depuis le mois de mars.

Dans Jérusalem, les messages de remerciements à l'attention de Donald Trump sont partout.

Netanyahu à Ivanka Trump et Jared Kushner. La pétition demande "une reconnaissance du fait que Jérusalem appartient historiquement au peuple juif", lit-on dans le communiqué. Ce choix avait été repoussé par ses prédécesseurs pour ne pas nuire au processus de paix israélo-palestinien.

Le pouvoir de Damas a dénoncé "la décision criminelle et illégitime" prise par Washington de transférer son ambassade à Jérusalem, estimant que cette initiative "faisait porter à l'administration américaine actuelle la responsabilité du sang de ces martyrs palestiniens". Une plaque et un sceau américain ont été dévoilés pour signifier officiellement l'ouverture de la mission, dans les locaux de ce qui était jusqu'alors le consulat américain. Aucun membre de la délégation n'a prévu de rencontre avec les Palestiniens.

Like this: