Published: Sam, Mai 12, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Et voici combien coûte deux jours de grève chez Brussels Airlines

Et voici combien coûte deux jours de grève chez Brussels Airlines

Une réunion organisée le mercredi 9 mai entre les différents protagonistes n'ayant pas abouti, les syndicats de pilotes de Brussels Airlines ont maintenu leur préavis de grève pour les 14 et 16 mai.

La direction de la compagnie belge indique dans un communiqué "regretter profondément" ces actions qui impacteront les services de Brussels Airlines.

Plus de 500 vols à destination et depuis Brussels Airport et quelque 63 000 passagers seront touchés par ce mouvement de grève qui entraînera l'annulation de 75 % des vols.

Les syndicats des pilotes de la compagnie Brussels Airlines ont appelé à faire grève lundi et mercredi prochains.

Christina Foerster, CEO de Brussels Airlines a tenu lors d'une conférence de presse, ce vendredi après-midi, à s'excuser pour les passagers qui ont un vol annulé ou qui doivent rentrer chez eux: " Il y aura une compensation, nous sommes flexibles pour trouver une solution adaptée à chacun. Les passagers peuvent également contacter la compagnie via les réseaux sociaux car le call centrer est régulièrement saturé en raison des nombreux appels et du temps nécessaire pour trouver une solution personnalisée. Les équipes des call centers de Brussels Airlines ont été renforcées et contactent proactivement un maximum de clients pour leur permettre de modifier gratuitement la date de leur vol ou de trouver une alternative. "C'est très complexe car notre proposition doit convenir aux passagers".

More news: Electronic Arts précise la date de sortie de Anthem

"Nous cherchons des solutions au sein du groupe Lufthansa, de Star Alliance et nous regardons même chez la concurrence", ajoute Wenke Lemmes, porte-parole de la compagnie. "Cela ne se fait pas facilement, nous étudions les options avec les passagers et il faut parfois plus d'une demi-heure pour satisfaire un seul client", explique Wenke Lemmes. Les syndicats ont déjà refusé une proposition qui prévoyait notamment six jours de congé supplémentaires pour les plus de 60 ans.

De son côté, le tour-opérateur Thomas Cook a trouvé une solution pour 95% de ses clients touchés par la grève des pilotes de Brussels Airlines, a indiqué la porte-parole de Thomas Cook, Leen Sergers. Les syndicats font des demandes impossibles, dit-on encore. Or, l'objectif de Brussels Airlines reste de se développer au sein d'Eurowings.

Etienne Davignon ne dira par contre rien sur ce qui sera dit au personnel lundi au cours de la procédure de conciliation.

L'impact financier de la grève s'élèvera à 4,7 millions d'euros par jour, soit près de 10 millions d'euros, selon une information de La Libre confirmée par la direction de la compagnie. Cette perte est moins importante que celle essuyée en 2017, "mais les attentes pour 2018 sont moins bonnes que celles qui prévalaient l'année dernière", explique M. Davignon.

Like this: