Published: Ven, Mai 11, 2018
International | By Marie-Louise Baume

" "Moscou appelle Israël et l'Iran à " la retenue " — Syrie


Les batteries anti-aériennes syriennes ont abattu des dizaines de missiles israéliens, a-t-elle affirmé. Aucune victime n'est déplorée. "Nous sommes davantage focalisés sur les infrastructures et le matériel (.) afin de causer des dégâts sur le long terme aux installations militaires iraniennes en Syrie ", a ajouté Jonathan Conricus.

Avant cette opération et au moment où Donald Trump se préparait à annoncer le retrait des États-Unis de l'accord nucléaire, l'armée israélienne annonçait avoir repéré des activités iraniennes "inhabituelles " en Syrie et avoir placé ses forces en état d'alerte dans le Golan. Syrie: 15 combattants pro-régime, dont huit Iraniens, avaient été tués la veille dans la frappe nocturne attribuée à Israël.

Tendue, la relation entre Israël et l'Iran vient de prendre un tout nouveau virage.

"Nous avons souligné à plusieurs reprises la nécessité d'éviter des actions mutuellement provocatrices lors de nos rencontre avec les autorités iraniennes et celles d'Israël, y compris, hier lors de la rencontre de Vladimir Poutine et Benjamin Netanyahu", a-t-il noté.

"L'entité sioniste (Israël, ndlr) et ceux qui la soutiennent se sont impliqués de manière directe dans la confrontation".

Les Israéliens ont ordonné l'ouverture des abris publics dans le secteur du Golan et interdit les rassemblements de plus de mille personnes.

More news: La LNH somme Brad Marchand d'arrêter de lécher l'adversaire

Il est une heure du matin en Israël.

L'escalade a été rapide. Il s'est matérialisé dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les forces iraniennes ont tiré des roquettes contre des positions de l'armée israélienne sur les hauteurs du Golan, près de la frontière syrienne.

Le ministre par intérim a également indiqué que les militaires russes examinaient les détails des récentes frappes israéliennes sur le territoire syrien. Israël n'a pas commenté les représailles, mais son gouvernement a promis d'arrêter ce qu'il considère comme le "retranchement" militaire de l'Iran en Syrie.

Les médias syriens font état d'au moins 10 explosions entendues dans la banlieue de Damas au cours des dernières minutes. "Cela est un indicateur (du début) d'une nouvelle phase dans la guerre", a affirmé la diplomatie syrienne, citée par l'agence officielle Sana.

- La première montre les positions iraniennes présumées en Syrie. Israël reste officiellement en état de guerre avec la Syrie. Pour autant, il observe avec grande inquiétude le soutien apporté au régime de Bachar al-Assad par deux de ses bêtes noires, le Hezbollah libanais et l'Iran.

Like this: