Published: Mer, Mai 09, 2018
Divertissement | By Capucine Hennequin

Le Festival de Cannes ouvert par Martin Scorsese et Cate Blanchett

Le Festival de Cannes ouvert par Martin Scorsese et Cate Blanchett

Il rassemblera autour d'elle l'actrice française Léa Seydoux, l'une des accusatrices du producteur américain Harvey Weinstein, la comédienne américaine Kristen Stewart et sa compatriote la réalisatrice Ava DuVernay, ou encore les cinéastes français Robert Guédiguian, canadien Denis Villeneuve et russe Andreï Zviaguintsev. Il y a beaucoup de femmes de ce jury qui auraient aimé qu'il y ait plus de femmes en compétition, mais ça ne va pas se faire du jour au lendemain", a-t-elle ajouté, assurant toutefois que " c'est la qualité " qui primera au moment de désigner la Palme d'or".

" Mesdames, mesdames, mesdames, messieurs...", a salué l'actrice australienne, en clin d'oeil à cette journée très féminine, qui a vu Cannes reprendre ses habits de lumière, avec photographes et badauds massés devant le Palais des festivals pour ne pas rater le couple glamour Penélope Cruz-Javier Bardem... Même s'il sera évidemment dans tous les esprits.

Signe de cette nouvelle ère, le Festival distribue un flyer rappelant les peines encourues pour harcèlement sexuel, avec un numéro de téléphone (+33 (0) 4.92.99.80.09) pour toute victime ou témoin. Avec un mot d'ordre: "comportement correct exigé". Les acteurs espagnols, mariés à la ville et parents de deux enfants, partagent en effet l'affiche du film d'Asghar Farhadi "Todos lo saben" ("Everybody knows"), projeté dès l'ouverture en compétition officielle ce mardi soir. "Réjouissons nous qu'un événement marque cet espèce de changement qui aurait dû être là depuis longtemps", a commenté mardi la ministre française de la Culture, Françoise Nyssen, en déplacement à Cannes.

More news: Philippe évoque une reprise "substantielle" de la dette, dit l'Unsa — SNCF

Tourné en Espagne, ce film réunit les stars Javier Bardem et Penélope Cruz dans un drame familial aux allures de thriller hitchcockien. Il faut remonter à 2004 et au long-métrage La mauvaise éducation, de Pedro Almodóvar, pour avoir un film d'ouverture qui ne soit ni en anglais ni en français. Asghar Farhadi nous a appelés il y a 5 ans et nous a associés à tout le processus de création.

Avide de renouvellement, le Festival accueillera dix réalisateurs en lice pour la première fois pour la prestigieuse Palme d'or, dont la Libanaise Nadine Labaki - l'une des trois femmes en compétition - l'Egyptien A.B.Shawky, avec un premier film, ou les Français Eva Husson et Yann Gonzalez.

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite et recevez nos meilleurs articles dans votre boîte mail.

Like this: