Published: Mer, Mai 09, 2018
International | By Marie-Louise Baume

Israël ordonne de préparer les abris antimissiles du Golan

Israël ordonne de préparer les abris antimissiles du Golan

Israël a conquis le plateau du Golan lors de la guerre des Six jours en 1967 et l'a annexé par la suite.

"Par ailleurs, des systèmes de défense ont été déployés et les forces israéliennes sont en état d'alerte élevé face au risque d'une attaque", ajoute Tsahal. De son côté, l'agence de presse officielle syrienne Sana a fait état de la mort de deux civils dans la province de Deraa, proche de Damas, causée par le tir de missiles. Cette base avait déjà été visée par l'armée israélienne en février.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a, pour sa part rapporté, que ces missiles avaient visé un "dépôt d'armes" qui appartiendrait à la Garde révolutionnaire iranienne.

"Neuf combattants appartenant aux Gardiens de la Révolution iraniens ou aux milices chiites pro-iraniennes ont été tués" dans le secteur de Kiswa, a indiqué à l'AFP le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

More news: Londres conjure Donald Trump de ne pas renoncer à l'accord — Nucléaire iranien

Interrogée sur ces déclarations, une porte-parole militaire israélienne a déclaré que "Nous ne répondons pas à de telles informations venant de l'étranger".

Le dictateur syrien sera tenu pour responsable de toute attaque menée contre Israël depuis le territoire syrien, que ce soit par l'Iran ou par le groupe terroriste du Hezbollah, a confié aujourd'hui au site d'information israélien Ynet, le ministre de l'Energie Yuval Steinitz, également membre du cabinet de sécurité israélien.

Ce n'est pas la première fois que ce secteur au sud-ouest de Damas est visé. Elle a affirmé "le soutien total (de Damas) avec la République islamique d'Iran (.) et sa confiance dans sa capacité à surmonter l'impact de la position agressive de l'administration américaine qui affecte la sécurité et la stabilité de la région et du monde".

"Le régime à Téhéran (.) cherche maintenant à déployer des armes très dangereuses en Syrie dans le but de nous détruire", a déclaré M. Netanyahu à l'issue d'un sommet trilatéral à Nicosie avec le président chypriote Nicos Anastasiades et le Premier ministre grec Alexis Tsipras. Téhéran est un allié clé du président Syrien Bachar el-Assad dans la guerre qui déchire la Syrie depuis 2011.

Like this: