Published: Sam, Mai 05, 2018
Entreprise | By Tatiana Lecocq

Air France : désavoué, Jean-Marc Janaillac démissionne

Air France : désavoué, Jean-Marc Janaillac démissionne

Jean-Marc Janaillac, le PDG d'Air France-KLM, avait décidé de cette consultation pour tenter de stopper les grèves - treize jours qui ont déjà fait perdre 300 millions d'euros à la compagnie.

Les personnels d'Air France ont rejeté à 55,44% le projet d'accord salarial.

Le PDG de la compagnie aérienne avait mis son poste en jeu dans la balance.

Dans la matinée, le groupe Air France-KLM avait annoncé une perte nette de 269 millions d'euros au premier trimestre, plombé par trois journées de grève (22 février, 23 et 30 mars) d'Air France sur cette période.

More news: US Judge Rules Iran Must Pay $6 Billion to 9/11 Victims

Jean-Marc Janaillac, 65 ans, arrivé en juillet 2016 aux commandes du groupe franco-néerlandais, en a tiré les conclusions en annonçant son départ. Il convoquera les Conseils d'administration d'Air France-KLM et d'Air France le 9 mai et leur remettra sa démission, "Il leur appartiendra de prendre les mesures appropriées pour assurer la continuité du Groupe et de la compagnie Air France pendant la période de transition", explique le communiqué de la compagnie.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et la ministre des Transports Elisabeth Borne appellent désormais à la responsabilité de chacun. "Nous maintenons nos revendications et continuons d'exiger que de véritables négociations s'engagent enfin". Le vote, qui sera clos vendredi à 18 h, porte sur un projet d'accord prévoyant " des augmentations générales de salaire de 7 % sur 4 ans, s'ajoutant aux augmentations individuelles " de 2018 à 2021, selon la direction. Les syndicats demandaient 5,1% d'augmentation immédiate. "Il y a d'autres solutions", a déclaré sur TF1 Philippe Evain, président du Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL). Le résultat de la consultation sur l'accord salarial pluriannuel est sans appel.

"Si le non l'emporte (.) on rentre dans une crise majeure", prédisait Béatrice Lestic, de la CFDT (non gréviste), avant le vote.

Like this: